Numéro 802-803 (mai-juin 2021)

Éditorial Bonne nouvelle ! (Jean-Marc Durand) Actualités • France Du FN au RN : derrière une ambigüité économique, la défense du capital (Tibor Sarcey) Pensions, fiscalité : les retraité∙e∙s maltraité∙e∙s (Alain Guichard) Actualités • Europe…

Politiques macroéconomiques : une nouvelle donne ?

Séance commune de deux séminaires de la Fondation Gabriel Péri : « Face à la pandémie : des choix de société » et « Capitalisme : vers un nouveau paradigme ? » Avec Jézabel Couppey-Soubeyran, économiste, maîtresse de conférences à l’université Paris 1 Panthéon Sorbonne en économie monétaire et financière et conseillère scientifique de l’Institut Veblen, et Denis Durand, codirecteur d’Économie&Politique et membre du conseil d’administration de la Fondation Gabriel-Péri. Le débat était animé par Alain Obadia, président de la Fondation Gabriel-Péri.

Financement des retraites : il faut une autre logique économique

Il faut une plus grande « part du gâteau » pour les retraites, mais à l’intérieur d’un « gâteau » plus gros et produit autrement, c’est-à-dire une autre logique économique que celle du capital. Ces dépenses de service publics et des retraités pourraient ainsi stimuler cette autre logique économique et une production accrue de richesses. À ce titre, nos propositions pour le financement des retraites sont cohérentes avec celles que nous faisons pour sortir de la « crise siamoise », sanitaire et économique.

Note de lecture : Jean-Claude Delaunay, Sortir du capitalisme, construire le socialisme

Le rôle central de l’État dans la définition du socialisme proposée par Jean-Claude Delaunay conduit à postuler que le passage au socialisme a pour condition préalable une « rupture radicale, franche et instantanée » avec le capitalisme ; mais il ne nous donne aucune indication sur ce en quoi doit consister cette rupture « instantanée ». En attendant qu’elle ait eu lieu, que faire ? En cela, il se situe en retrait par rapport à la conception du communisme comme but et chemin vers une civilisation dépassant le système économique capitaliste et le système anthroponomique libéral, telle que l’a exprimée par exemple le 38ème congrès du PCF.

États généraux de l’énergie : combattre la domination du capital pour faire de l’accès à l’électricité un bien commun

La première journée des états généraux de l’énergie organisés par le PCF, qui a eu lieu le 13 février 2021, a été un grand succès. Militants, syndicalistes, experts ont considérablement enrichi les constats partagés et les perspectives proposées pour l’ensemble de la filière de production d’électricité.