Capitalisme et nouvelles technologies, quelles alternatives ?

Le 17 mars dernier, la quatrième séance du séminaire Capitalisme : vers un nouveau paradigme ? organisé par la fondation Gabriel Péri avec le concours d’Économie&Politique avait pour thème : « Capitalisme et nouvelles technologies : quelles transformations, quelles alternatives ? ». Animé par Stéphanie Gwizdak, membre du conseil d’administration de la fondation Gabriel-Péri, il a été l’occasion tout à fait privilégiée d’une rencontre entre Robert Boyer, directeur d’études à l’EHESS et l’un des principaux inspirateurs de l’« école parisienne de la régulation salariale », et Frédéric Boccara, chercheur associé au CEPN, membre du comité exécutif national du PCF, développant l’analyse marxiste fondée par P. Boccara de la « régulation systémique par le taux de profit et les crises ».

Origine, nature et usage du pouvoir administratif

28 mai 2022 Anicet Le Pors 0

La construction, en France, d’une conception démocratique du service public a été inséparable de la conception d’un « fonctionnaire citoyen ». Elle répond à une tendance profonde de l’histoire, malgré les agressions dont elle est aujourd’hui l’objet.

Quelle est la nouvelle logique économique des « Jours heureux » ?

Dans L’Humanité du 8 avril 2022.

Concomitante à la crise sanitaire et ses enseignements, cette campagne électorale du premier tour aura été marquée par le retour d’un débat politique autour de la réponse aux besoins sociaux et à la question du pouvoir d’achat. Les propositions audacieuses de Fabien Roussel auront irrigué cette nouvelle prise de conscience qu’il n’est plus possible de mener une politique austéritaire et que les moyens existent pour insuffler d’autres choix économiques. Trois militants et acteurs politiques et sociaux donnent les clés de cette dynamique des « Jours heureux ».