Après les assises démocratiques de l’industrie aéronautique et spatiale et du transport aérien, 19 mars 2022

29 mai 2022 Alain Janvier 1

Proposée par le collectif national du PCF de la filière de l’aéronautique, de l’aérien et du spatial le 19 mars 2022, les assises démocratiques de l’industrie aéronautique et spatiale et du transport aérien se sont tenues au milieu de plusieurs événements de grandes importances avec la pandémie qui dure depuis plus de deux ans, la conflagration de la guerre Ukraine Russie qui risque un embrasement mondial, et enfin dans le cadre de la campagne électorale de la présidentielle que les communistes ont menée avec leur candidat Fabien Roussel

Quelle est la nouvelle logique économique des « Jours heureux » ?

Dans L’Humanité du 8 avril 2022.

Concomitante à la crise sanitaire et ses enseignements, cette campagne électorale du premier tour aura été marquée par le retour d’un débat politique autour de la réponse aux besoins sociaux et à la question du pouvoir d’achat. Les propositions audacieuses de Fabien Roussel auront irrigué cette nouvelle prise de conscience qu’il n’est plus possible de mener une politique austéritaire et que les moyens existent pour insuffler d’autres choix économiques. Trois militants et acteurs politiques et sociaux donnent les clés de cette dynamique des « Jours heureux ».

Ariane Group : Un outil pour la maîtrise collective de l’espace

17 novembre 2021 Frédéric Mellier 0

Ariane Group supprime 2 500 emplois, alors que le spatial est au point de rencontre de deux grandes révolutions : la maîtrise par l’humanité de son environnement naturel, et la maîtrise de la circulation et du traitement des informations. Le Parti communiste s’engage dans le combat des salariés pour en faire un débat politique majeur à l’approche de l’élection présidentielle.

Dossier : pour une nouvelle industrialisation

Tout pousse aujourd’hui
à une nouvelle cohérence qui place
le développement industriel dans le
cadre d’un projet global de société
articulant objectifs écologiques et
d’aménagements territoriaux à une
nouvelle maîtrise financière et sociale.
Cela suppose des salariés formés, sécurisés
dans l’ensemble de leur parcours
professionnel et de vie. Un véritable
projet de société que portent
et soumettent les communistes au
débat, celui d’une sécurité d’emploi
et de formation.

Suppression de 162 emplois chez CALCIA et fermeture du site de production à Cruas : la CGT contre-attaque avec une proposition « BETON » qui allie le respect des normes environnementales et la sauvegarde de l’emploi

8 mai 2021 Jean-Paul Krief 0

Face à la multinationale HeidelbergCement qui a pour seul critère son taux de rentabilité de 8 %, les représentants des salariés agissent pour une autre solution industrielle, qui sécurise les emplois avec les meilleures technologies pour préserver le climat.