Huit commentaires sur Joe Biden

Ne pas « débrancher » les dépenses et aides avec la sortie du confinement, au contraire les amplifier, non seulement pour répondre à la pandémie, mais aussi pour sortir de la crise en s’engageant sur un (possible) nouveau chemin, pavé d’ambivalences, entre le social et le capital. C’est l’idée importante qu’il faut retenir des plans annoncés par Biden. Mais ce sera surtout par pompage sur le reste du monde et de rivalité stratégique avec la Chine, avec à la clé des tensions économiques internationales accrues, y compris pour nous.

Politiques macroéconomiques : une nouvelle donne ?

Séance commune de deux séminaires de la Fondation Gabriel Péri : « Face à la pandémie : des choix de société » et « Capitalisme : vers un nouveau paradigme ? » Avec Jézabel Couppey-Soubeyran, économiste, maîtresse de conférences à l’université Paris 1 Panthéon Sorbonne en économie monétaire et financière et conseillère scientifique de l’Institut Veblen, et Denis Durand, codirecteur d’Économie&Politique et membre du conseil d’administration de la Fondation Gabriel-Péri. Le débat était animé par Alain Obadia, président de la Fondation Gabriel-Péri.

Sortir de l’impuissance. La gauche face au pouvoir du capital

Peut-on imposer une alternative aux politiques autoritaires de soutien au capital orchestrées par Emmanuel Macron et son gouvernement ? Le rassemblement que rendent urgent la crise sanitaire, sociale, écologique, économique, financière, et la menace politique qu’elle fait grandir, ne pourra avoir lieu que si la gauche accepte de dépasser l’étatisme qui a causé ses échecs et lui a fait perdre sa crédibilité auprès de nos concitoyens.