Dollar, le billet vert-de-gris

15 juillet 2022 Yves DIMICOLI 0

La hausse du dollar depuis plus d’un an et l’augmentation brutale des taux d’intérêt de la banque centrale américaine (Fed), le 16 juin dernier, sont des manifestations de la phase actuelle de forte aggravation de la crise systémique du capitalisme et de la façon dont l’hégémon américain, mis comme jamais sur la défensive, tente une nouvelle contre-offensive, financière et militaire, très dangereuse pour le monde entier[1]. (achevé de rédiger le 5 juillet 2022)

Stop à la guerre militaro-financière
de Poutine et Biden

17 mars 2022 Yves DIMICOLI 2

L’odieuse agression de l’Ukraine décidée par un Poutine pétri d’ambitions néo-impériales à la tête d’une Russie devenue capitaliste, et la façon dont les États-Unis, suivis par l’Union européenne, prétendent, par des sanctions indiscriminées, obliger le maitre du Kremlin à la cesser pour négocier, font à nouveau entrer l’Europe, de l’Atlantique à l’Oural, dans une période noire. Tous les peuples du continent sont désormais exposés à des risques de conflit armé et des perspectives sombres, tandis que, loin de ce brasier sur lequel Washington et l’OTAN n’ont jamais cessé de souffler depuis la dissolution du Pacte de Varsovie, les dirigeants américains entendent pleinement reconquérir, par une guerre financière avec le dollar, une hégémonie mondiale désormais en crise.

Quelles luttes communes pour une Europe de coopération dans une autre mondialisation

30 mars 2020 E&P 0

La transformation de l’Europe ne peut pas reposer sur la seule action des gouvernements, qu’elle prenne la forme d’une négociation ou celle d’une transgression des règles. Les enjeux de pouvoir se posent aussi à tous les moments du cycle du capital : dans les décisions d’embauche, d’investissement, de recherche prises par les multinationales, et dans les décisions de financement.