Fécondité, espérance de vie, et réformes des retraites

17 novembre 2021 Éric Le Bourg 0

Les arguments de baisse de fécondité et de hausse de l’espérance de vie qui pourraient être avancés dans les mois qui viennent pour justifier une nouvelle réforme des retraites durcissant les conditions de départ sont fragiles. La dénatalité n’existe pas, l’espérance de vie n’augmente plus guère, voire stagne ou diminue de temps à autre, et ces informations sont accessibles à tous les responsables politiques, soit directement, soit en faisant appel à leurs experts. Invoquer les contraintes démographiques que seraient la natalité ou l’espérance de vie pour justifier une nouvelle dégradation des conditions de départ à la retraite n’est donc pas justifié.

Financement des retraites : il faut une autre logique économique

9 juin 2021 Denis DURAND 0

Il faut une plus grande « part du gâteau » pour les retraites, mais à l’intérieur d’un « gâteau » plus gros et produit autrement, c’est-à-dire une autre logique économique que celle du capital. Ces dépenses de service publics et des retraités pourraient ainsi stimuler cette autre logique économique et une production accrue de richesses. À ce titre, nos propositions pour le financement des retraites sont cohérentes avec celles que nous faisons pour sortir de la « crise siamoise », sanitaire et économique.