DETTE COVID : APRES LA CRISE, LA FACTURE ?

Sur mission expresse du Premier Ministre, on a constitué en décembre dernier une « commission pour l’avenir des finances publiques » dont l’objectif était de définir les voies et moyens de l’amélioration de la situation comptable de l’État d’ici 2030, commission placée sous la responsabilité d’un expert – comptable bien connu des milieux politiques, à savoir Jean Arthuis, ancien ministre, ancien rapporteur général du Budget au Sénat, ancien président de la commission des Finances de la même Assemblée, ancien maire de Château-Gontier, et défenseur acharné des intérêts des épargnants français détenteurs d’emprunts russes…

Et les PME ?

Sauver les TPE-PME que la crise a placées au bord du gouffre ? On n’y parviendra pas dans une logique de soutien à la rentabilité. Il faut au contraire un dispositif d’urgence puissant pour réduire le coût du capital.

Le régime Macron

Cette crise sanitaire, agissant sur un terrain hyper fragilisé, exacerbe les effets dévastateurs d’une crise de système ébranlant tous les pans de la société et pousse à un éclatement des structures et des institutions économiques, écologiques et sociales, politiques et démocratiques encore existantes.