Depuis les années 1970, une crise structurelle non résolue ?

20 février 2022 Clément Chabanne 1

• Le taux de profit, régulateur du système économique capitaliste, dépend du taux d’exploitation et de la composition organique du capital. Ces notions théoriques peuvent faire l’objet d’une mesure approchée à l’aide des données de la comptabilité nationale, ici sur le cas de la France.
• La deuxième moitié des années 1960 a ouvert une phase durable de difficultés de l’accumulation du capital.
• Les réformes « néolibérales » des années 1980 ont permis une forte augmentation du taux d’exploitation, voire un certain relèvement temporaire de l’efficacité du capital.
• Mais les évolutions observées depuis le début du XXIe siècle suggèrent que les effets d’une suraccumulation durable de capital l’emportent de nouveau, prolongeant de façon inédite la phase longue de difficultés.

Dépasser les « quatre marchés » du capitalisme

23 juin 2021 Alain Tournebise 1

Le capitalisme est le plus « marchand » de tous les systèmes économiques. C’est pourquoi, le dépasser jusqu’à son abolition, c’est dépasser les quatre marchés où se déploient les opérations de ce système et sa régulation par le taux de profit : marché des produits, marché du « travail », marché de la monnaie et, reliant entre eux les différents marchés nationaux, le marché international.

Pouvoir salarié intégral ou tyrannie du capital. Des limites de la codétermination à l’allemande dans le capitalisme mondialisé

4 mai 2021 Kevin Guillas-Cavan 0

Même en Allemagne où elle est plus développée qu’en France, la présence de salariés dans les conseils d’administration n’a pas eu pour objet, ni pour effet, de remettre en cause la logique capitaliste, même si elle a eu des effets économiques et sociaux positifs tant qu’elle a accompagné une phase dynamique de l’accumulation du capital.